Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 février 2015

POLLUTION HYDROCARBURE AUCHAN suite.......

 

Pollution Auchan.jpgVeuillez trouver ci dessous  l’article paru dans la presse le 2/2/2015

Pollution Auchan.jpg

Nous vous avons alertés au sujet de la pollution par les hydrocarbures à Auchan. Nous avons contacté la DREAL (Direction régionale de l'environnement, aménagement et  logement). La lecture du dossier avait plutôt rassurés en ce qui concerne la réaction d'Auchan et les solutions apportées.

22 janvier 2015

Du pétrole à Villars !

 

auchan 512015 003.JPGAprès le charbon, le sous-sol de Villars regorgerait-il de pétrole ? C’est ce que pourrait laisser penser la petite entreprise de pompage, à l’œuvre depuis quelques temps sur le parking d’Auchan. Le hic, c’est que le pétrole pompé, c’est déjà du raffiné !

Plus sérieusement, l’attention de quelques villardaires curieux a été attirée par des tuyaux ou plutôt des gaines d’un bon diamètre dévalant le talus du parking et plongeant sous terre. Un nouveau raccordement électrique pour la future extension d’Auchan ? Vue la taille et le nombre des gaines, c’est une ligne à haute tension qui aurait été détournée ! Et puis, ces tuyaux arrivent à un conteneur bizarre, rien à voir avec un transformateur.

Alors, c’est la mairie, qui finalement, a dévoilé le pot aux roses, sous l’insistance de nos questions.

Des fuites d’essence en provenance des citernes de stockage de la station serviceauchan 512015 001.JPG d’Auchan se sont produites dernièrement et une entreprise pompe ce qui peut être récupéré.

Quelle est l’ampleur de la fuite ?

La fuite est-elle colmatée ?

Quelles peuvent être les conséquences sur les eaux de la nappe phréatique, sur les eaux du Furan tout proche ?

Pour M. Mondon de la mairie les terres concernées ne seraient pas polluées puisqu’il y a pompage !

La DREAL (Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement), contactée nous a fourni des informations plus pertinentes :

L'origine du problème serait des détériorations de tuyauteries ainsi qu'une déformation d'une cuve de stockage. L'exploitant a effectué des réparations et des remplacements sur les éléments défectueux ainsi que des analyses de sols et d'eaux souterraines.

Plus de 400 tonnes de terres polluées ont déjà été évacuées et traitées dans une installation classée autorisée à cet effet.

Des études ont été menées et démontrent en l'état actuel  une absence d'impact au niveau de l'air ambiant, cependant un impact est avéré au niveau des sols et des eaux souterraines.

L'exploitant a transmis un plan de gestion qui vise à dépolluer ce site, tout en continuant la surveillance des eaux souterraines.

auchan 512015 005.JPGCe document est en cours d'examen dans les services de la DREAL et devrait déboucher sur un arrêté préfectoral fixant le cadre de cette dépollution.

L'exploitant, semble-t-il est plutôt de bonne volonté dans le traitement de ce dossier et souhaite engager de manière rapide les opérations de dépollution de son site.

Au passage, merci à Auchan et à la mairie pour la transparence de l’info ! Le pétrole a filtré sous le parking, l’info elle, est restée bien cadenassée auprès des… « responsables » !

 

Un sujet à suivre évidemment.

 

D.C.

07 novembre 2012

A propos des ETABLISSEMENTS DENIS

Suite de l'affaire des terres polluées du site Denis.


Les interventions répétées de SOS Villars
ont rendu le dossier "un peu" plus transparent...           

                       

Les Villardaires nous ont, plusieurs fois, demandé des précisions au sujet de la pollution des sols engendrée par les activités des Etablissements DENIS.

Diverses études ont été réalisées. Un dossier déposé à la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL), en  2011, conclut que sur la partie non construite du futur site de l'Etablissement Public foncier de l’Ouest Rhône-Alpes (EPORA), l’analyse des terres montre une « teneur anormalement élevée » en hydrocarbures et en métaux divers (arsenic, cadmium, chrome, cuivre et plomb).

Sur la partie déjà construite (Immeuble Bessenay) les sondages ne montrent pas « de risques inacceptables pour la santé des promeneurs dans les jardins ni pour les parkings et rez-de-chaussée »  Mais ... l’immeuble a été construit avant que les analyses soient faites !!!!!

Que sont devenues les terres excavées pour sa construction ?

Grâce à l'intervention de l'association de Défense Triolet Bourg (DTB), une inspection inopinée a eu lieu en septembre 2011. L'inspecteur, mandaté par la DREAL, constate que les terres polluées sont tout simplement étalées sur le site. Il faut dire que SOS Villars avait aussi alerté le cabinet du Préfet qui avait transmis le dossier à la DREAL.

Un PV a été dressé et Mr le Maire a fait cesser les travaux.

Les actions conjuguées des deux associations ont permis d'obtenir en novembre 2011 le traitement des terres polluées en les évacuant soit à Terrenoire (centre de stockage de déchets inertes) soit pour les plus contaminées, au Centre de désorption thermique de St Pierre de Chandieu dans le Rhône.

 

Pour le futur site EPORA, une inspection approfondie a lieu le 28 Juin 2012 suite à une nouvelle plainte de SOS VILLARS, déposée en Janvier 2012. L’inspecteur constate que la dépollution a bien été faite.

Il demande pourtant que le site soit recouvert de 20cm de terre végétale «  pour maintenir les contaminants dans le sol » et qu’une dalle de béton de 10 ou 20 cm soit coulée sous les bâtiments. Il conclut à l’interdiction de planter arbres fruitiers et potagers dans les futurs espaces verts et à la nécessité de procéder à des contrôles réguliers en ce qui concerne les eaux souterraines … !

 

 Mais peut-on être rassuré pour autant ?  

20 janvier 2012

LES TERRES POLLUEES DE DENIS : Ou sont-elles passées?

Devant le flou de la destination des terres polluées de l'entreprise Denis dans le quartier du Triolet, et le silence des autorités administratives et municipales, SOS Villars demande des explications à Madame la Préfète de la Loire.

Ci joint lettre adressée à Madame la Préfète de la Loire

relance_prefet_terres_triolet-1.pdf